5 ans de Venanzi – Y a-t-il vraiment eu match pour les Socios?

– Opinion –

Quand tu manifestes pour le départ de Roland Duchâtelet, tu te sens supporter engagé dans la gestion de ton club. Sans faire de la politique, être un Socio, c’est plus que ça. Je m’en veux de ne pas avoir été au bout des choses en soutenant le projet Socios Standard quand il en était encore temps. Trop facile de pointer systématiquement le Président.

Photo by Andrzej Mucka on Pexels.com

– Contexte –

Les 5 ans de présidence de Bruno Venanzi, des regrets… Il disait vouloir « ouvrir le capital aux supporters dans les 3 à 5 ans ». Il évoquait « une approche de type barcelonaise (…) beaucoup plus participative ». Nous sommes 5 ans plus tard, les compétitions se jouent sans les supporters et le RSCL a vendu son temple pour renflouer les caisses.

– Conclusion –

Pourquoi ça n’a pas marché? Je n’ai pas la réponse. Quand on voit la tournure des évènements, je me dis que les initiateurs du projet Socios Standard ont sans doute eu raison trop tôt. Pourtant, on a tous la prétention d’être de vrais supporters, pas vrai?

Liège est notre Rome, Sclessin notre Coliseum

– Opinion –

Un stade fermé comme celui du Bayern, non merci. Nous ne voulons pas d’un stade qui nous tournerait le dos quand nous buvons des bières au Bois ou à l’Enfer…

Grand Théâtre – Pompéi

– Contexte –

Le projet immobilier du Standard et son nouveau stade font la une. Pour que Sclessin reste emblématique ? Dans les documents du Comité International Olympique, on évoque la notion de legacy (héritage). Le stade doit intégrer les aspects culturels du territoire.

– Conclusion –

Ce que notre stade doit garder:

  1. Sa verticalité…
  2. Des ouvertures (comme de part et d’autre de la T1)
  3. L’empreinte des supporters (ex: la fresque où j’ai ma céramique)

La T2? Vous pouvez la raser! Partons des joueurs. Bâtir autour d’eux pour qu’ils puissent réaliser des performances. Que voient-ils quand ils courent? Le Terril, la Meuse, le Haut-Fourneau B. Alors un nouveau stade? Oui, mais les yeux toujours rivés sur notre cité!